• 1

Bayonne (10/08/2014 - matinale) : Pablo Aguado et Leo valadez coupent une oreille...

 

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
De bons Camino de Santiago nobles et maniables en général, plus compliqué le 4ème, ont offert aux jeunes apprentis les possibilités de s'exprimer.

 
Antonio Grande (Salamanque) proposa une tauromachie convenue au novillo d'ouverture dont la noblesse permettait sûrement mieux-catastrophe à l'épée-Silence-
 
Pablo Aguado (Séville) accueillit en cinq faroles vibrantes à genoux son Camino dont la charge pleine de gaz permit une competencia de quites avec le jeune Valadez. L'andalou mit du temps à s'accorder avec le novillo avant de trouver le tempo sur la corne gauche mais en restant en deçà du potentiel de l'animal. Après une belle estocade, il promena un légitime pavillon, le novillo étant lui chaleurement ovationné.
 
Leo Valadez (Mexique) est un capeador varié et un banderillero facile et allègre. Muleta en main c'est moins enlevé. Le mexicain eut du mal tout au long de sa faena à régler le port de tête du novillo. Après une entière, il coupe une oreille.
 
El Adoureño (Adour Aficion) tomba sur le plus charpenté de la matinée. Un peu court de voyage, le Camino de Santiago ne facilita pas la tâche de Yanis qui sans démériter ne put vraiment briller. Saluts. 
 
Aguado et Valadez se partagèrent l'ensemble des prix mis en jeu dont la meilleure faena (Aguado) et le torero le plus complet (Valadez).
 
Philippe Latour