Parentis (09/08/2014) : Triomphe de Cesar Valencia face à un excellent lot de Guardiola Fantoni...

  • Imprimer

 

Photo : Thierry Reboul
Photo : Thierry Reboul
Il régnait un parfum de nostalgie sur les arènes de Parentis pour cette dernière sortie en France d’un encierro de Guardiola Fantoni. Le lot de ce jour a fait honneur à tous les toros qui ont écrit l’histoire de cet élevage.

 Bien présentés, dans le type Villamarta, ils ont pris un total de 18 piques, partant souvent de loin à condition d’être correctement mis en suerte. A la muleta, nobles et encastés ils ont contribué à maintenir émotion et intérêt tout au long de la course. Du lot ressort pour son extrême bravoure face au cheval le troisième.

Diego Fernandez a connu un après-midi difficile. Il n’a pas su profiter de la noblesse du premier, le plus faible du lot. Il a été dominé par l’encasté quatrième et a entendu les trois avis (le novillo est puntillé depuis un burladero)

Curro de la Casa est à créditer de la meilleure faena face au cinquième, le plus complet du lot. Citant de loin il enchaine de bonnes séries à droite et à gauche et donnera les muletazos les plus profonds et sincères du jour. En fin de faena, le toro se réfugiant dans les planches, le torero se fait accrocher avec violence à deux reprises. Il perdra à l’épée l’oreille qui semblait acquise. Face au second, il est resté en dessous des possibilités offertes et a mal tué.

Cesar Valencia a hérité du meilleur lot de l’après-midi. Exceptionnel à la pique, le troisième novillo a débordé par sa caste le torero vénézuélien. Celui-ci ne trouvant pas la bonne distance n’exploite pas les qualités de son adversaire. Le sixième, brave à la pique, est allé à mas. Sévèrement secoué en début de faena, César Valencia va profiter de la noblesse de l’animal pour réaliser une faena courageuse et vibrante qui porte sur le public. L’estocade, de côté, est efficace et la présidence accorde deux oreilles (la seconde généreuse).

Le ciel s’est mis à pleurer au sixième toro comme s’il voulait rendre hommage à une ganaderia qui disparaissait……………………

 

Fiche technique :
6 novillos de Guardiola Fantoni bien présentés et donnant du jeu

18 piques

8/10ème d’arènes avec quelques gouttes de pluie au dernier

 

Diego Fernandes (silence, silence après trois avis)

Curro de la Casa (silence, silence avec deux avis)

Cesar Valencia (silence, deux oreilles avec un avis)

 

Salut du mayoral à l’issue de la course

Sortie en triomphe par la grande porte de César Valencia

 

Thierry Reboul