• 1

Orthez (27/07/2014) : les formes mais pas toujours le fond...

 

Photo : Christian Sirvins
Photo : Christian Sirvins
Le soleil était au rendez vous à Orthez, la chaleur aussi, et le public a répondu présent pour cette féria 2014. La voie torista respectée comme de coutume, nous avons eu du bétail d'une magnifique présentation aujourd'hui.

Que ce soit les novillos du matin, avec beaucoup de "gaz" comme on dit par ici, et les toros de l'après midi étaient absolument magnifiques des pitons jusqu'à la robe d'une rare brillance. Le seul bémol aura été le manque de combativité du lot de Louro Fernandes de Casto, à la limite de la mansedumbre.
 
Le matin Triomphe de tomas Angulo.
 
11H novillada de Valdellan
4 novillos pour : 
Juan Millian : Silence / 1 avis Salut applaudissements
Tomas Angulo : 2 oreilles / 1 oreille
Cavalerie Navarro (Valencia) : 9 rencontres
Demi arène
 
Le premier sorti un peu mansito au cheval, Millian doit s'arrimer à la muleta, torée beaucoup à la voix, le novillo est très vif mais ses charges un peu courtes. Une entière en arrière et sur le côté. Vilain geste du puntillero "por detras".
Son second est un peu distrait, s'emploie au cheval, compliqué aux banderilles. Il sera plus noble dans la muleta. De jolis gestes de Millian. Un tiers d'épée puis une entière. 
 
Jolis gestes de Tomas Angulo au capote. Novillo qui viendra fort au cheval et qui s'emploiera en brave sur deux rencontres. Même "son" à la muleta, le novillo galope fort, humilie. Bonne faena, la musique joue ... Le public est ravi, bravoure noblesse et énergie de ce novillo ne peuvent laisser indifférent. Violentissime voltereta en fin de faena qui conduit Angulo à l'infirmerie. Il reviendra en brave tuer cet exemplaire parfait, qui méritera sa vuelta al ruedo, et lui ses deux oreilles.
A son second il prend la décison de l'accueillir à genoux, alors qu'il sort de l'infirmerie, et ce 4ème  novillo sort avec beaucoup de vitesse. toujours élégant et efficace au capote. Petit moment de panique quand le cornu part au cheval de pique un capote sur la tête... Cet exemplaire sera plus distrait, des charges plus courtes, rien de facile mais le torero s'arrime. Pinchazo puis entière. oreille.
 
Le prix au meilleur picador sera desierto, le prix du meilleur novillo à Tomas Angulo, naturellement.
 
 
18H corrida de toros 
casi plein
6 toros de Louro Fernandes De Casto
pour : 
Joselillo : applaudissements/pitos
Perez Mota : applaudissements/un avis silence
Imanol Sanchez : 1 avis silence/vuelta 
 
cavalerie Navarro (valencia) :  16 rencontres
 
Présentation irréprochable des six toros. Si sur certaines photos vous voyez des pitons abîmés, c'est vraiment pour avoir rématé très fort aux planches (Cette fois ci).
 
Le premier bien sera bien fixé dans le capote de Joselillo. 2 rencontres au cheval avec force. Alberto Sandoval applaudi. Toro vif mais plutôt noble dans la muleta de Joselillo,  tendance à se retourner un peu vite et s'oriente en fin de faena. tiers d'épée puis entière. Même puntillero que le matin, qui puntille par derrière, public pas content.
Le second de Joselillo freine fort dans le capote en donnant des coups de tête qui désarment et font s'échapper le maestro. Des armures impressionnantes et des intentions pas catholiques. Ultra puissant au cheval, offrant un tiers de pique spectaculaire. Une partie du public infâme d'illettrisme du tiers de pique, hurlant des "cariocas" imaginaires matin et soir, et d'autres inepties dont je vous fait grâce mais qui irritent toujours autant. Faena protestona entachée de mansedumbre. Pinchazossssssss de Joselillo, un descabello. Aie.
 
Le premier de Mota ne sera pas très clair au capote, ira trois fois au cheval sans vraiment s'employer. Très bonne cuadrilla de Perez Mota, très bons tiers de banderilles. Le toro s'avise vite, manque d'envie d'embestir dans la muleta insistante de Mota. Une entière efficace.
L'imposant cinquième tarde à se fixer au capote inspiré de Perez Mota, s'emploie par à coup au cheval, sort suelto la troisième fois. Herrero à cheval est applaudi. Salut de l'un des banderilleros après un encore joli tiers. Agréable de voir les cuadrillas s'appliquer. Ce sera d'ailleurs naturellement la cuadrilla de Perez Mota qui gagnera le prix. Toro proteston avec un peu de noblesse dont le torero tirera partie. La musique joue, mais échec aux aciers.
 
Le premier de Sanchez a du mal à se fixer lui aussi. Imanol banderille, finit par une paire al violin qui enchantera les gradins. Son toro gardera la tête à mi hauteur, protestant... Des charges courtes et orientées, le torero s'arrime et séduit le public par son entrega. Hélas, une vilaine sous cutanée le prive d'une oreille assurée...
Son second ira trois fois au cheval piqué par Pepe Aguado qui gagnera le prix du meilleur picador. Imanol Sanchez banderille une nouvelle fois, ovationné. Son toro n'humilie pas, garde la tête à mi hauteur offrant un combat de gladiateur. Grosse épée, applaudissements puis vuelta.
 
Bravo à Orthez pour continuer ce combat des encastes rares, en sachant qu'en plus sur le lot de dix toros réservés trois d'entre eux sont morts  ou blessés au campo et lors de l 'embarquement. Courageux et volontaires, nous leur souhaitons de parvenir à trouver leur Graal, touché du bout des doigts avec cette novillada matinale très intéressante. Suerte !
 
Nathalie