• 1

Lunel (20/07/2014) : une oreille chacun...

Photo : Rodolphe Savalli
Photo : Rodolphe Savalli

 C'est par un temps clément que s'est déroulée ce dimanche 20 juillet, la novillada qui clôturait les fêtes de la "Pescalune 2014". Au programme six novillos du Camino de Santiago, propriété de Jean Louis Darré, combattus par un cartel international composé de Fernando Rey de Malaga, du Colombien Guillermo Valencia (qui faisait son retour dans les ruedos après un accident de voiture) et du Dacquois Louis Husson.

Cette novillada comptant pour le trophée "Toros de France 2014".
 
Fernando Rey (blanc et argent) revenant dans le ruedo lunelois après sa belle prestation lors de l'édition 2013 coupa la première oreille face au novillo qui ouvrait les débats. Il livra un trasteo plein d' alegria, avec de bons moments sur les deux bords, face à un opposant mansito et qui chargeait sans classe. Le malagais termina par une série de manoletinas allurées. 3/4 de lame concluant.
Fernando n'eut pas beaucoup d'options face à son deuxième adversaire. Après une entame de troisième tercio par cambios au centre du ruedo, le novillo se décomposa littéralement. Il tira le maximum de celui-ci, réussissant tout de même à lui arracher quelques jolis muletazos isolés. Une épée atraversada, Silence.
 
Guillermo Valencia (noir et azabache)  toucha un novillo noble, qui prit un léger puyazo. A la muleta, il fit étalage d'un répertoire varié, toréant à gusto et distillant de très profondes naturelles. Il termina par statuaires. Le Colombien se fit violemment accrocher lors de l'entrée a matar. Un miracle que ce soit sans conséquence, au vu de la cogida subie. Il logea une entière tendida qui suffit à faire tomber le bicho. Une oreille.
Face au cinquième de l'envoi, le novillo le plus charpenté et armé de la tarde, il s'arrima comme un lion. A son entame de faena par statuaires, il se fit prendre spectaculairement contre les planches, sans gravité, deuxième miracle de l'après midi pour le novillero! Il livra un combat rempli de courage et d' envie face à cet astado sans charge et avisé. Il ne recula pas devant l' adversité et réalisa des séries méritoires, où le danger se faisait ressentir à chaque passage dans le leurre. Il effectua une chaleureuse vuelta après une entière concluante.
 
Louis Husson (rouge et or) salua son novillo par de jolies véroniques et le dédia au ganadero du jour. Après une entame par doblones, son bicho se montra tardo, obligeant le Dacquois à se croiser constamment et lui peguer les muletazos un par un. Louis se montra volontaire, mais vu le manque de qualité de son adversaire, la faena ne put jamais prendre son envol. Mort en trois temps. Applaudissements.
Le sixième novillo, qui clotûrait cette novillada, se montra réservé et chargeant sans grande classe. Malgré cela, Louis réussit à construire une faena appliquée, avec de jolis détails sur les deux rives. Il coupa une oreille, après une grande épée à effet immédiat.
 
Guillermo Valencia reçut le prix  "Souvenir Georgette Gautier et Philippe Thiers" en tant que triomphateur de la novillada.
Le prix du meilleur picador a été attribué à  Borja Ruiz de la cuadrilla Fernando Rey et celui du meilleur subalterne à  Rafael Canada de la cuadrilla de Louis Husson.
 
Alexandre Guglielmet
 
 
Fiche technique :
 
Arènes San Juan , Lunel (34)
Six novillos de la ganaderia " Camino de Santiago" très bien présentés, inégaux de comportement. Meilleur le deuxième.
Dimanche 20 Juillet 2014. 18h00.
Entrée : demi arène
Temps : Clément, avec soleil
Durée de la course : 2h30
Rencontres avec la cavalerie: 9
Poids des toros : 500/ 480/480/500/510/530
 
Fernando Rey : Oreille/ Silence
Guillermo Valencia : Oreille/ Vuelta
Louis Husson : Applaudissements/ Oreille