Istres (14/06/2014) : Manuel Escribano et Joselito Adame a hombros...

  • Imprimer

Photo : ElTico
Photo : ElTico

Manuel Escribano et Joselito Adame sont sortis a hombros des arènes du Palio après avoir chacun coupé les deux oreilles de leur second adversaire de la ganaderia de La Quinta.

Après l'indulto de "Golosino", il y a un an, lors du solo triomphal de Juan Bautista, les arènes d'Istres attendaient fort logiquement beaucoup de cet encierro très correstement présenté par ailleurs. Et c'est avec une pointe de déception qu'il ont du constater la faiblesse des deux premiers sortis du toril. Les choses se sont un peu arrangées à partir du troisième, une noblesse piquante compensant les déficiences du moteur. Manuel Escribano et Joselito Adame, ce dernier mieux loti au sorteo mais maladroit aux aciers sur son premier, ont su profiter de ce revirement pour construire leur triomphe. Quant à Paco Ureña, il n'a jamais semblé en mesure de prendre la situation en main... Peut-être son retour de blessure a-t-il été un peu précipité...
 
Laurent Deloye ElTico
 
 
 
La chronique d'Anthony Pagano :
 
Manuel Escribano accueillit le premier par une larga à genoux et quelques détails au capote. Il banderilla lui même et brinda sa faena au public. Il débuta par cambio et statuaires au centre mais se retrouva rapidement dépourvu face à un toro faible. Sans ce manque de forces, le toro noble et répétant aurait sans doute offert à Manuel Escribano une autre issue. La faena fut technique et adaptée mais le toro s'éteignit de plus en plus. Manuel termina par manoletinas et tua d'un bajonazo après une mete y saca basse. Silence. Il salua également son second adversaire par une larga de rodillas et fut ovationné après un tiers de banderilles enlevé. Il débuta la faena à genoux et réussit rapidement à templer la charge et fixer le toro. Lors de cette faena bien rythmée, le Sévillan améliora le toro pour en tirer le meilleur parti, et montra variété, technique et engagement. Le combat manqua globalement de transmission et le toro de force et moteur. Manuel coupa deux oreilles (dont une protestée) après une entière tombée.
 
Le premier du lot de Paco Ureña se révéla impossible et totalement désintéressé par le fait de combattre. Silence après pinchazo et bajonazo. Paco brinda sa deuxième faena au conclave et commença en citant le toro de loin au début de séries au cours desquelles le toro chargea avec envie et noblesse. Paco donna une faena honnête et technique, principalement droitière. Paco fut doux et  engagé avec ce toro perdant au fil des séries la noblesse, et terminant la faena tête haute et se défendant sur place. Saluts après entière en place au troisième essai.
 
Joselito Adame dédia son premier au public et dut sur les premières séries de la faena s'atteler à imposer un rythme et une charge au toro. Il améliora son adversaire pour donner une faena technique au cours de laquelle il montra envie et savoir. Le toro manqua de moteur et de transmission. Saluts après demie lame tombée après pinchazo. Au sixième, le Mexicain s'illustra au capote dans de bonnes véroniques ; le toro fut très peu piqué et le maestro réalisa un très beau quite par Lopezinas. Ce dernier toro fut également faible mais Joselito montra une bonne technique. Sur la corne gauche le matador se montra lointain et peu engagé. Cependant, il toréa avec douceur un toro répétant avec noblesse. Deux oreilles après entière en place engagée.
 
Anthony Pagano
 
 
 
Fiche technique :
 
Six toros de la ganaderia "La Quinta", bien présentés et armés pour la catégorie de l'arène. Le lot manqua globalement de forces et de moteur.
 
Samedi 14 Juin 2014. 18h00.
Entrée : Plein.
Temps : Beau avec vent.
Durée de la course : 2h30.
Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol : 7.
 
Poids des toros : 520, 500, 490, 525, 525 et 500 kgs.
 
A noter :
 
- Manuel Escribano et Paco Ureña se présentaient à Istres.
- Paco Ureña reprenait après sa blessure à Madrid (Las Ventas).
- Le prix du meilleur picador ne fut pas attribué.
- Manuel Escribano et Joselito Adame sont sortis en triomphe.
 
 
Manuel Escribano (Bleu turquoise et or) : Silence / 2 Oreilles.
Paco Ureña (Sable et or) : Silence / Saluts.
Joselito Adame (Gris et or) : Saluts / 2 Oreilles.