Istres (17/10/2021 - matinale) : Jorge Martínez, triomphateur de la novillada de Jalabert...

  • Imprimer

Visuel Istres 17102021MC'est par une novillada d'un format inédit que débutait cette journée taurine de clôture de la temporada dans les arènes du Palio d'Istres, les trois novilleros Jorge Martínez, Solalito et Clemente Jaume, étant appelés à combattre un lot de quatre novillos de Jalabert, le meilleur des trois s'adjugeant la lidia du quatrième.

Sous un beau soleil automnal, c'est pourtant devant une très moyenne affluence que s'ébrouait le paseíllo. Espérons que la crise de la covid-19, entre autres dommages, n'ait pas engendré également une crise de "foi" aficionada...

Le premier Jalabert, un colorado très bien présenté, met joliment la tête et charge avec envie dans le capote de réception du jeune espagnol, qui se montre à son avantage sur la mise en suerte de l'unique rencontre avec la cavalerie. Brindis au public. Le début de faena par statuaires déclenche les premiers applaudissements. Noble et répondant à toutes les sollicitations bouche close, le Jalabert se révèle un opposant de choix pour Jorge Martínez, qui en profite à l'envi sur les deux rives, mains toujours très basses, lors d'un trasteo doux mais ferme et d'intérêt croissant. Final par manoletinas et entière engagées. Une oreille qui auraient pu être deux, dans la confusion, un anti-corrida ayant sauté en piste se voyant évacué proprement par le service de sécurité.

Plus froid de salida que son prédécesseur, le deuxième Jalabert prend une pique en développant plus de violence que de bravoure. Tiers de banderilles enlevé, à la charge du nîmois. Brindis à Ludovic Lelong "Luisito". Encasté, l'astado se montre exigeant dans la muleta et ce n'est qu'au prix de beaucoup de fermeté et d'abnégation que le gardois en fait un collaborateur. L'entière en première intention est d'effet rapide. Oreille.

Clemente Jaume salue le Jalabert sorti troisième de trois largas de rodillas au fil des planches. L'astado prend une pique légère avant un quite spectaculaire du biterrois, protégé de José Ignacio Ramos. Brindis au public. Début de faena par cambiada au centre. Noble, le novillo manque de force et, malgré tous les efforts de Clemente Jaume pour le toréer avec douceur, l'ensemble a du mal à porter sur les gradins. Le final par manoletinas engagées et une entière portée au premier assaut déclenchent la pétition d'oreille agréée par la présidence. Oreille.

Sans surprise, le quatrième novillo est combattu par Jorge Martínez. Salué d'une larga de rodillas, ce très beau chorreado prend une pique lors de laquelle il s'emploie, mais perd les mains à la sortie. Sur le quite suivant, il accroche salement Jorge Martínez qui, miraculeusement, s'en sort indemne de blessure grave. Brindis au public. Noble et encasté mais manquant de classe, le novillo va se rendre dans la muleta ferme de l'espagnol lors d'un trasteo d'intérêt croissant. Après un premier assaut pinché, le Jalabert accrochera une nouvelle fois sans dommages apparents le novillero, qui le couchera au troisième envoi.

       

Arènes Le Palio à Istres
Dimanche 17 octobre 2021 - matinale
Novillada de la journée taurine de clôture
Entrée : un tiers d'arènes.
Novillos de Jalabert, bien présentés, donnant tous du jeu, plus faible le troisième, bon le premier et encastés les 2ème & 4ème, pour :

Jorge Martínez, oreille et silence.
Solalito, oreille.
Clemente Jaume, oreille.

Le paseíllo a été retardé de quelques minutes en raison des contrôles liés au pass sanitaire.
Les trois novilleros effectuaient leur premier paséo à Istres.
Jorge Martínez a été déclaré triomphateur de la matinale

 

Laurent Deloye ElTico

 

Voir le reportage photographique : ElTico