"Juan Bautista est une fierté pour la France”...

  • Imprimer

©David Soler
©David Soler
L’Ambassadeur de France Jean-Michel Casa a participé à l’hommage que l’Afición de Madrid a rendu au torero d’Arles.

C’est plus d’une centaine d’aficionados et de professionnels qui ont pris part lundi dernier à l’hommage que l’Union des Abonnés de Las Ventas a rendu au matador français Juan Bautista, lors d’une réception où l’émotion était palpable et célébrée en présence du nouvel Ambassadeur de France en Espagne, Jean-Michel Casa. “Juan Bautista est une fierté pour les français”, a déclaré l’Ambassadeur qui a souligné également : “L’importance que possède la Tauromachie en France en tant que tradition et comme manifestation culturelle de grand relief dans notre pays”.
Sous la baguette du Directeur Tendido Cero, Federico Arnás, l’hommage s’est déroulé avec la participation du journaliste Gonzalo Bienvenida et du multidimensionnel Paco March, très connaisseurs tous deux de la carrière de Juan Bautista. Conjointement avec le torero d’Arles, ils sont revenus sur la trentaine de paseos effectués à Las Ventas, ses trois Grandes Portes et en général sur ce qu’il représente en tant qu’icône culturel du peuple français. “Plus qu’un hommage, ceci est la reconnaissance de l’Afición de Madrid envers une vedette de la Tauromachie qui s’éloigne des pistes avec plus de 700 corridas à son actif et avec une feuille de route enviable”, a reconnu Jesús Fernández, Président de l’Union des Abonnés qui a souligné également la casquette d’organisateur de Juan Bautista : “Il a amené les Arènes d’Arles à l’avant-garde et au premier rang des grandes scènes du monde”.
Juan Bautista prononça des paroles de remerciements dirigées aux organisateurs de la réception – “C’est la Feria de San Isidro la plus tranquille que je connaisse”, a t’il plaisanté - et a dédié toute sa reconnaissance “à la personne à qui je dois ce que je suis et qui est mon père. Il aurait aimé être présent ici aujourd’hui”.
Le banderillero Rafael González s’adressa à Juan Bautista au nom de tous les membres de sa cuadrilla, et la réception se conclut par la remise d’une peinture à Juan Bautista avant que la cérémonie ne s’achève en présence de tout le public debout pour attribuer une chaleureuse ovation au torero et à l’organisateur français.

(communiqué)